le site du club ogae france association des fans français de l’eurovision

cocoricovision #62

cocoricovision #62

l’édito des rédacteurs en chef

Le 62ème numéro de Cocoricovision est désormais entre vos mains. Au menu de ce numéro un retour sur le meeting du 3 novembre dernier, meeting au cours duquel, grâce à nos invités, nous avons eu trois visions différentes de l’eurovision. L’eurovision du passé avec Jacques Zegers, digne représentant de la Belgique en 1984. L’eurovision des années 2000, avec Marie Naumova, que nous connaissons sous le nom de Marie N. et qui a remporté avec brio le concours 2002. Nous remercions d’ailleurs chaleureusement notre camarade Francis Soghomonian qui a été à l’origine de cette venue. Accueillir une gagnante d’un concours ayant représenté un pays non-francophone, cela ne nous était encore jamais arrivé. Et enfin l’eurovision du futur avec Frédéric Valencak, nouveau chef de la délégation française, qui nous promet que la France fera de son mieux dans les prochaines années pour remporter cette fameuse sixième victoire qui nous fait défaut depuis 1977.

Mais déjà se profile le concours de Malmö. Il y aura donc 39 participants, chiffre en baisse par rapport à l’an passé. En effet la Bosnie-Herzégovine qui a toujours obtenu son ticket pour la finale nous abandonne pour 2013, pour des raisons économiques, tout comme la Slovaquie et le Portugal. Plus surprenant est le retrait de la Turquie, qui met vaguement en cause la qualification automatique du big 5 pour la finale et l’introduction des jurys professionnels pour manifester sa mauvaise humeur. L’Arménie par contre est de retour et gageons que la victoire de leurs voisins et rivaux azéris en 2011 est un stimulant supplémentaire pour que le pays remporte sa première victoire.

Les amateurs d’eurovision vivent cet hiver 2012-2013 au rythme des sélections. Pas moins de six pays ont choisi leur chanson en décembre ce qui n’était jamais arrivé. Et désormais avec toutes ces demi-finales et finales nationales qui se succèdent, il n’y aura plus de répit pour les eurofans jusqu’à la mi-mars où l’ensemble des 39 chansons sera connu. Le plus important sera le moment où la chanson française sera dévoilée. Les écouteurs branchés sur notre PC, c’est probablement comme cela que nous découvrirons la chanson qui nous représentera cette année. Il faudra être concentré pendant ces trois minutes, car c’est avec cette première écoute que nous réaliserons si cette chanson possède le potentiel pour nous mener jusqu’aux plus hautes marches du podium, et si nous vivrons au printemps prochain toute l’excitation, le plaisir et l’angoisse qu’on ressent quand on est l’un des favoris.

 

Fabrice BIESBROUCK & Farouk VALLETTE