le site du club ogae france association des fans français de l’eurovision

cocoricovision #61

cocoricovision #61

l’édito du Rédacteur en Chef…
Au pays d’ABBA et de Carola

Du jour polaire aux aurores boréales, la Suède va illuminer nos prochaines soirées de mai. Pays où il fait bon vivre (c’est l’une des espérances de vie la plus élevée du monde), européenne depuis 1 995, la Suède bénéficie d’une santé économique remarquable et s’en trouve souvent citée en exemple.
Au niveau littéraire, sportif, et cinématographique, la Suède a donné de grands noms. Au niveau musical, la suède a surtout donné ABBA ! Et Patrice ne me contredira pas, la Suède a donné également notre tant aimée Carola !
La Suède a aussi une longue tradition musicale qui en fait le troisième pays exportateur de musique derrière les Etats-Unis et l’Angleterre. «Les belles chansons ne sont jamais longues» souligne un proverbe Suédois, j’espère que le cru 201 3 du concours donnera raison à ce proverbe.

A peine revenus de Bakou, nous regardons vers Malmö. Quelles seront les surprises du prochain concours ? Quel sera notre représentant ? Y aura t-il une sélection nationale ? Où sera situé l’Euroclub ? Tant de questions qui trouveront réponses dans les mois qui viennent. Quoiqu’il en soit, les premiers signes en provenance de
Malmö montrent que les choses sembleront être un peu mieux organisées qu’à Bakou.
Voilà donc de quoi alimenter notre imaginaire, et je vous convie avec ce nouveau numéro, au voyage, à la découverte, à l’échange, au partage de bon moments et de rencontres, autour de notre passion : l’Eurovision.

Vous le remarquerez, ce nouveau numéro a une mise en page complètement revue. Un grand merci à Sébastien Barké pour les petites techniques professionnelles qui font la différence.

Et enfin, un supplément au coco est joint. Grâce à Vincent, nous allons plonger dans les prequelles du concours. Il aura fallu attendre deux millénaires pour rétablir la vérité.
L’Histoire retiendra t-elle la victoire de Carola ? Faudra t-il attendre deux mille ans pour qu’on restitue à Amina ce qui lui revient de droit ? Lorsqu’une injustice importante est commise, elle demande un vrai pardon… Pardonnerons-nous un jour aux Suédois leur victoire de 1991 ? … Faisons plaisir à nos prochains hôtes, qui, du Pays d’ABBA et de CAROLA, sauront nous accueillir comme il se doit.

Fabrice BIESBROUCK

 

 

l’édito du Président…
Chronique d’une victoire annoncée

Les concurrents étaient venus de partout, du nord, de l’est et d’ailleurs. Ils ont tout essayé : campagne de terrain des mois durant, stratégies de dernière minute pour convaincre le plus grand nombre, pantomimes ou gesticulations putassières pour tenter d’impressionner. Rien n’y a fait. La victoire est allée là où elle était légitime.
Elle a récompensé l’efficacité, le talent et surtout la volonté de l’emporter. Il y a sans doute des leçons à tirer de cette victoire de la Suède à l’Eurovision 201 2. Certes la mauvaise place de notre Anggun nationale a déçu bon nombre d’eurofans. Mais n’était-elle pas prévisible ?

Et puis, l’Eurovision, c’est quelque chose de léger, de festif. Plutôt que de nous lamenter, réjouissons nous à la perspective de nous retrouver en mai 2013 à Malmö, dans ce pays que beaucoup considèrent comme la patrie de notre concours préféré. La télévision suédoise mettra sans doute les petits plats dans les grands pour nous satisfaire, nous enchanter en nous préparant de beaux moments de fête, de plaisir et de convivialité.

Fête, plaisir et convivialité : voilà trois mots qui résument bien l’état d’esprit dans lequel travaille le conseil d’administration de notre association, renouvelé le 7 juillet dernier, au service de tous ses adhérents dont le nombre est en passe de battre les records déjà enregistrés. Bien sûr il y aura les previews au printemps prochain. Nous aurons alors l’occasion d’émettre un avis sur le cru 201 3.
Mais avant cela nous nous retrouverons le 3 novembre, à Paris, pour notre meeting d’automne au « 66 Pelleport ». A cette occasion, nous comptons bien transformer l’essai marqué l’an dernier sur la péniche et faire de ce rendez-vous un vrai succès. J’espère que nous serons nombreux à partager le programme chargé, concocté par l’équipe organisatrice, dont le temps fort sera le spectacle au titre prometteur « Eurofans fait son show ! ».
Concours internes, rencontres en régions, opération « Tickets pour Malmö », discussions enflammées sur le forum, Cocoricovision… Autant d’activités portées par l’énergie et l’engagement de nos membres et qui démontrent la vivacité de notre association.
Je suis fier et honoré d’être le président de cette association. Amitiés

Patrice PÉRIL