le site du club ogae france association des fans français de l’eurovision

le magazine

cocoricovision #81

Au moment d’écrire mon édito je manque cruellement d’imagination. Cet Eurovision qui s’annonce ne sera pas comme les autres. On entre clairement dans une nouvelle ère. L’Eurovision est désormais un évènement médiatique énorme et mondial qui fait que toute la planète aura les yeux rivés sur Tel Aviv le 18 mai. Les stars s’y précipitent, comme les anciens participants. C’est devenu « the place to be » et chacun veut en être. Par ailleurs jamais les titres n’ont été, techniquement parlant, aussi bien produits et réalisés. Comme nous le dit Bilal Hassani dans son interview, il n’y a rien de nul. Je suis d’accord avec lui car cette année il n’y a pas de titre que je déteste.

 

Mais bizarrement je n’ai pas non plus de super coup de coeur. Il y a des titres dont je reconnais qu’ils ont un potentiel certain et qui me plaisent pour la plupart, mais pour autant il n’y en a aucun qui me semble se détacher des autres. L’OGAE Pool, ce vote des clubs OGAE qui précède le Concours, en est l’illustration. À ce jour, les Pays-Bas, la Suisse et l’Italie se tiennent en quelques points. Trois chansons pas vraiment formatées Eurovision et plutôt actuelles. Suivent la Norvège, la Suède et Chypre. Là on est pile dans les chansons d’eurofans. Les bookmakers rajoutent la Russie et l’Islande à la liste. Pourquoi pas ?

 

Le passage en live va rebattre les cartes et nous allons sans doute assister à l’émergence d’artistes jusqu’ici délaissés et voir s’effondrer certains favoris. Tant mieux. C’est tout le charme de ce Concours. 2018 a vu apparaître dans les derniers jours Chypre, Autriche, Italie et Allemagne. 2019 aura son lot de surprises. Qui va émerger ? L’Espagne ? Malte ? L’Azerbaïdjan ? La Pologne ? Si je devais parier à ce jour pour d’éventuelles surprises je choisirais bien ceux-là. Et du côté des favoris je pense que l’Islande a une carte à jouer et ferait un beau gagnant.

 

Et la France ? Coincée entre la 10ème et la 15ème place dans les votes et les pronostics, elle devrait donc finir en milieu de tableau, mais dans la première partie si possible. Visiblement, on n’attend pas la France. C’est peut-être là notre chance. On ne pourra que surprendre. Bilal Hassani, notre représentant, connait l’Eurovision et ses codes. Son entourage a fait l’expérience du Concours l’an passé avec Madame Monsieur. Et France Télévisions est conscient qu’il est temps pour la France de marquer les esprits avec une prestation originale à même de plaire au public et aux jurys, dont les goûts n’ont jamais été si opposés. On nous promet même quelque chose de fabuleux. Chouette !

 

Bilal prépare son Concours avec soin, mais se projette également sur son après Eurovision, c’est à dire présenter sur scène au public français son album « Kingdom ». C’est exactement ce qu’on attend de notre représentant : montrer que tout ne s’arrête pas à l’Eurovision et qu’il y a une suite derrière.

 

Sinon, je n’ai jamais été aussi peu emballé de me rendre sur place que cette année. La sécurité nous a fait la misère à Kiev et à Lisbonne. Je sens qu’elle va se surpasser à Tel Aviv et faire de notre vie quotidienne un cauchemar. Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a déclaré « L’un de nos plus grands atouts est que nous sommes amicaux, chaleureux et accueillants. Ce sont les atouts que nous voulons exploiter au service des milliers de touristes qui profiteront de la meilleure expérience possible de l’Euro-vision ». Si on doit parler d’exploitation, c’est surtout celle des eurofans qu’il faut évoquer. On sera peut-être accueillis chaleureusement, mais on rentrera chez nous avec un compte en banque bien dégarni, en espérant que certains ne devront pas vendre leur rein pour payer leur séjour. Les tarifs des locations ont explosé et pour louer une chambre miteuse trois jours dans la banlieue de Tel Aviv il en coûte autant qu’une location d’une semaine dans un cinq étoiles en Grèce tous frais payés. Les eurofans vont se faire tondre comme des moutons. Ils en ont l’habitude me direz-vous, mais cette année on va sans doute particulièrement nous gâter. Nous sommes mêmes invités chez l’habitant pour le Shabbat du 17 mai, mais avec une participation aux frais…

 

Allez ! Le Farouk va arrêter de bougonner et souhaiter à toutes et tous un très bon Eurovision 2019.

 

Farouk Vallette

cocoricovision #81

cocoricovision #81

Vous pouvez ici télécharger la version éléctronique.

Le téléchargement de la version intégrale est réservé aux adhérents connectés.

Certaines publications sont néanmoins disponibles pour tous les visiteurs sous forme d'extraits.